GROSSESSE

La grossesse comme la chirurgie bariatrique doit être planifiée, ce sujet doit être abordé dès la première consultation.

En effet, les besoins nutritionnels de la femme enceinte sont augmentés et les carences font courir un risque à la mère et à l'enfant.

 

Lorsqu'une chirurgie bariatrique est envisagée

La contraception doit être efficace dès le début des examens surtout avant les examens radiologiques, même chez les femmes souffrant de stérilité (contraception masculine). La présence d’une grossesse est une contre-indication à la réalisation d’une chirurgie bariatrique quelle qu’elle soit.

Un test de grossesse doit être réalisé la veille de l'intervention chez toute femme en âge de procréer.

 

Lorsqu'une grossesse est envisagée après une chirurgie bariatrique

Il est conseillé de planifier la grossesse après la première année post opératoire . Il n'existe pas de consensus sur le délai entre l'intervention et la grossesse,

l'élément important est la stabilité pondérale et l'adaptation alimentaire pour éviter les risques de prématurité, de faible poids de naissance ; de rachitisme et de malformations qui sont augmentés en cas de carences en fer, en calcium, en vitamine D et en vitamine B9 chez la mère.

La grossesse peut être autorisée après un bilan biologique normal qui comporte le dosage sanguin des vitamines et des oligoéléments et spécifiquement de la vitamine B9 (NFS, fer, ferritine, calcium, vitamine D, albumine, B9, B12)

Un bilan vitaminique régulier doit être réalisé pendant les premiers mois de grossesse mais aussi pendant les derniers mois.

Un bilan biologique peut-être prescrit chez le nouveau-né en fonction des circonstances de suivi de la grossesse.

Cas particuliers :

Pour un by-pass, il faudra surveiller (bilan sang) vit B1, B6, A et E, Zinc, sélénium et magnésium en plus.

En dehors de la supplémentation systématique en acide folique pour toute grossesse, une supplémentation en fer, vitamine D, vitamine B12 et calcium est nécessaire.

Pour un anneau gastrique, l’HAS (Haute Autorité de Santé) recommande de discuter un desserrage.

Pour une sleeve gastrectomie, il n’y a pas de particularité hormis le risque de carence plus important que pour la chirurgie de restriction pure.

  

Une prise en charge multidisciplinaire (gynécologue obstétricien, équipe de chirurgie bariatrique ) est recommandée  par l’HAS.